Je ne vais pas parler de mes goûts, ce serait complètement faussé d'ailleurs car j'ai passé ma vie professionnelle à essayer de faire découvrir les livres à mes élèves et qu'il y a une différence fondamentale entre la reconnaissance de l'oeuvre et le plaisir ou l'émotion qu'un livre peut procurer.
C'est plutôt l'idée de découverte qui m'intéresse dans ce thème, "un roman du XIXème"
J'ai eu la chance inouïe, à une époque où "tous les livres n'étaient pas à mettre entre toutes les mains", d'avoir des parents qui ne contrôlèrent jamais mes lectures. Je suis entrée au lycée à 10 ans et à partir de cet instant là, j'ai lu tout ce qui me tombait entre les mains et je me bâtis ainsi une bibliothèque idéale qui contribua largement à construire mon imaginaire et à me faire aimer la langue et l'écriture.

"Wuthering Heights", "Les Hauts de Hurlevent" (que j'ai toujours refusé de voir au cinéma afin d'en garder ma représentation personnelle) fut un de ces livres passeur de mots et d'images.

bronte.jpg, mars 2022