31 oct. 2022

Festival PEINTURE FRAICHE...#5


Dans le sous-sol de la Halle Debourg, une exéprience étonnante, grâce à Philip Wallisfurth (Allemagne):

D'abord on découvre cela:

PF_01.jpg, oct. 2022


Puis, en se plaçant à l'endroit indiqué (sur une estrade de 50cm, en plaçant l'appareil photo dans le viseur aménagé), on voit cela:

PF_02.jpg, oct. 2022

Magique, non?

Clichés pris le 22 octobre 2022

30 oct. 2022

Festival PEINTURE FRAICHE...#4



PF_6.jpg, oct. 2022

Impressionnant...

29 oct. 2022

Festival PEINTURE FRAICHE...#3



Portraits... Parmi les artistes: Thomas Evans (USA)

PF_7.jpg, oct. 2022

PF_71.jpg, oct. 2022

PF_72.jpg, oct. 2022

Clichés pris le 22 octobre 2022

28 oct. 2022

Festival PEINTURE FRAICHE...#2

Des fresques qui m'ont rappelé l'Irlande...

PF_5.jpg, oct. 2022


PF_3.jpg, oct. 2022


Celle-là est l'oeuvre d'une illustratrice colombienne (ERRE)

PF_21.jpg, oct. 2022

Celle-là est de PIMAX, artiste parisien.

Clichés pris le 22 octobre 2022

27 oct. 2022

Festival PEINTURE FRAICHE...#1


PF_1.jpg, oct. 2022


Cliché pris le samedi 22 octobre 2022 Fresque d'Ardiff (Paris)

26 oct. 2022

Festival "Peinture Fraîche" 2022

Nouvelle édition, plus riche que celle de 2021, le nombre d'artistes exposants étant plus important, mais peut-être moins de coups de coeur que l'an dernier...

PF_0.jpg, oct. 2022


cliché pris à la Halle Debourg le 22 octobre 2022

3 oct. 2022

Etrange...


Dans le film de Hitchcock, "Soupçons", le verre de lait apporté par Cary Grant à son épouse brille d'une lumière mystérieuse...
Dans le soleil couchant, la lumière dorée habite-t-elle vraiment le cache-pot posé sur le rebord de la fenêtre?

soupcon.jpg, oct. 2022

Quand la nature joue à créer des effets spéciaux!

2 oct. 2022

Coeur de diamant


Ce que la rosée a laissé au coeur de la joubarbe...

joubarbe.jpg, oct. 2022

Cliché pris le 1er octobre 2022

30 sept. 2022

Dans la douceur du soleil déclinant


jolie.jpg, sept. 2022


23 sept. 2022

Journées du patrimoine, suite...

La Cité du soleil, comme les cités radieuses (Marseille, Réze,Briey), complétaient l'unité d'habitation par des équipements collectifs.
A Firminy, à proximité de l'unité d'habitation, se trouvent le stade, la piscine et la Maison de la culture (particulièrement remarquable).
La grande originalité de la cité était l' école maternelle, aménagée...sur le toit, à 56 mètres de haut!
Les espaces scolaires à proprement parler se trouvent au dernier niveau dont ils occupent les 3000m2 et débouchent directement par un escalier sur l'espace extérieur.
De quoi donner le vertige aux tenants du tout-sécuritaire d'aujourd'hui!

corbusier_4.jpg, sept. 2022 Constituée de huit classes elle accueillait les enfants qui n'avaient qu'à emprunter les ascenseurs pour rejoindre leur salle de cours!
L'aménagement y était conçu pour mettre en oeuvre les principes de la pédagogie Freinet.

corbusier_7.jpg, sept. 2022

corbusier_8.jpg, sept. 2022

corbusier_6.jpg, sept. 2022

L'école fermera en 1998, après trente ans de fonctionnement, à cause du nombre insuffisant d'élèves et des problèmes de sécurité notamment liés à l'absence d'étanchéité du toit terrasse.
Classé aux Monuments Historiques, elle a été laissée en l'état.

corbusier_5.jpg, sept. 2022

22 sept. 2022

Journées du Patrimoine...Bienvenue à la Cité-Soleil

A Firminy, l'ancienne "ville noire", polluée par la fumée des usines de sidérurgie et par les mines toute proches, deux projets ont fait date, répondant chacun à un idéal de vie:
"Firminy Vert", construit par le maire Eugène-Claudius Petit en 1954 dans le but d'offrir aux habitants des conditions de vie modernes et confortables.
La réalisation en est confiée à une équipe d’architectes et d’urbanistes : Charles Delfante, Marcel Roux, André Sive et Jean Kling dont le travail s’appuie sur les principes de la Charte d’Athènes (1933) publiée par Le Corbusier en 1941 : il s’agit d’offrir un environnement dans lequel dominent le soleil, l’espace et la verdure.
Cette révolution urbaine est complétée à partir de 1961, avec la construction par Le Corbusier de la Maison de la Culture, d'abord, puis de l'unité d'habitation entre 1965 et 1968, du stade et de la piscine édifiées durant la même période. (L'ensemble sera poursuivi par l'Eglise Saint-Pierre en projet depuis 1961 mais qui ne sera réalisée que dans les années 2000). D'autres unités d'habitation étaient prévues à Firminy mais le projet sera interrompu en 1965 par la mort de Le Corbusier qui ne verra pas l'achèvement de ses ouvrages.

corbusier_2.jpg, sept. 2022

J'ai vu construire La Cité Soleil, mais je n'avais jamais eu l'occasion de la visiter. Dimanche dernier, j'ai pu l'explorer tout à loisir et prendre la mesure de cet idéal social de "ville verticale". L'immeuble de 414 appartements, traversants et en duplex, est construit sur pilotis de béton Il n'y a pas d'étage, mais des "rues" situées entre deux niveaux, desservant les apparements imbriqués les uns dans les autres. L'idée était d'amener les habitants à se rencontrer naturellement lors de leurs déplacements dans la cité.

corbusier_0.jpg, sept. 2022

corbusier_1.jpg, sept. 2022
corbusier_3.jpg, sept. 2022

Il existe quatre Unités d'Habitation sur le même modèle en France: La Cité radieuse de Marseille, celles de Rézé (à côté de Nantes)et Briey (Meurthe et Moselle) et la Cité Soleil de Firminy.


17 sept. 2022

Pendant l'orage...

Mirovinben a cité Sénèque...
La vie, ce n'est pas attendre que les orages passent, c'est apprendre comment danser sous la pluie. .
En écho...
orage.jpg, sept. 2022

14 sept. 2022

Avant, après

Avant l'orage...
17h25
avant_orage.jpg, sept. 2022

Après l'orage...
apres_orage.jpg, sept. 2022
20h12
Clichés pris le 14 septembre 2022

9 sept. 2022

Vide mais habitée de présences suggérées...

Cliché pris place de la Pylaie le 30 août 2022

pylaie.jpg, sept. 2022


6 sept. 2022

Lignes


maries.jpg, sept. 2022

Cliché pris rue des Mariés, le 30 août 2022

- page 1 de 4